HomeMagazineListingsUpdateLinksContexts

 


 Ballet.co Postings Pages

 Some Special Threads:
  GPDTalk about George Piper Dances ! NEW !
  NBTTalk about Northern Ballet Theatre
  SBTalk about Scottish Ballet
  ENBTalk about English National Ballet
  BRBTalk about Birmingham Royal Ballet
  TodaysLinks - worldwide daily dance links
  Ballet.co GetTogethers - meetings and drinks...

  Help on New Postings


Subject: "POB ? is there anyone out there?" Archived thread - Read only
 
  Previous Topic | Next Topic
Printer-friendly copy     Email this topic to a friend    
Conferences What's Happening Topic #1847
Reading Topic #1847
Liz P

06-07-01, 09:15 PM (GMT)
Click to EMail Liz%20P Click to send private message to Liz%20P Click to add this user to your buddy list  
"POB ? is there anyone out there?"
 
   WHere are the reviews of Gaida's farewell performance or Midsummer night's dream? Have our Parisian friends all left for the holidays or (I hope this isn't the case) are they posting on another site? I'm coming to Paris 13th 14 th and am looking forward to seeing Dream and hopefully R&J on the 14th. Do we know who is dancing yet, now that Nicolas is injured? I'm not sure now whether I'll sit on my new stool for 6 hours-might be a bit much after the partying the night before!

Chers amis parisiens, ne nous quittez pas, j'attends avec impatience les compte-rendus des adieux de Fanny Gaida et du Songe. Merci


  Printer-friendly page | Top

  Subject     Author     Message Date     ID  
  RE: POB ? is there anyone out there? Valerie 06-07-01 1
  Romeo and Juliet - Gaïda's farewells Catherine 06-07-01 2
  Midsummer night dreams Catherine 06-07-01 3
     RE: Midsummer night dreams - 5/07/2001 Catherine 06-07-01 5
  POB cast Catherine 06-07-01 4
     RE: POB cast Liz P 06-07-01 6
         RE: POB cast Catherine 07-07-01 7

Conferences | Topics | Previous Topic | Next Topic
Valerie

06-07-01, 11:29 PM (GMT)
Click to EMail Valerie Click to send private message to Valerie Click to add this user to your buddy list  
1. "RE: POB ? is there anyone out there?"
In response to message #0
 
   I think you find french cumments about Midsummer night dream and Gaida's farewell on http;//www.criticaldance.com, website whose Catherine became moderator.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

06-07-01, 11:32 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
2. "Romeo and Juliet - Gaïda's farewells"
In response to message #0
 
  

Ce soir avait lieu la dernière de Fanny Gaïda, c'était aussi la 100eme représentation de cette production à l'Opéra. On ne pouvait rêver plus belle Juliette que Fanny Gaïda. En dépit d'un premier acte en demi-teinte techniquement parlant, elle a atteint le sublime au troisième acte où rarement elle a été aussi émouvante, quelle magnifique artiste nous quitte.
La photo hommage réunissait ses plus belles prises de rôle Manon, la Sylphide, Carmen, En Sol, Lamentation (Solo de Martha Graham), Sylvia de Neumeier, Cendrillon, Giselle (une superbe photo de la folie en répétition et en noir et blanc), Coppélia.
Rôles créés pour elle ou qu'elle a marqués fortement de sa présence unique en scène. Ce choix personnel était judicieux et nous montrait toutes les facettes de son talent. Si elle n'a avait pas la médiatisation d'une Guérin, elle l'égalait par son talent, et son lyrisme n'appartenait qu'à elle.
Une grande étoile a quitté certainement pour toujours l'Opéra, car elle n'a pas été réinvitée à danser la saison prochaine.

Les danseurs lui ont réservé une superbe ovation, et loin des adieux sinistres de Carole Arbo, seule sur scène. Fanny était rayonnante, seule sous la pluie de confettis parfois un peu drue.

Les autres partenaires de la soirée étaient les mêmes que ceux de samedi soir exception faite de Lionel Delanoé qui reprenait son rôle de Mercutio. Laurent Hilaire fait toujours ce qu'il veut de la chorégraphie et le style fait souvent défaut.

Il doit redanser théoriquement les 28 et 29 juin aux côtés d'Agnès Letestu, par contre son partenaire des 11, 14 et 16 n'est pas connu, et de plus il est possible qu'elle ne danse que deux fois en fin de série.

A noter également qu'aucune annonce et qu'aucune affiche n'indiquait que Sylvie Guillem ne dansait pas, et pourtant pas un remou, le seul regret, les rappels pour Fanny n'ont pas duré assez longtemps mais c'est le public de Bastille, en dépit de nombreux balletomanes venus tout exprès pour et ayant souvent revendu leurs places du songe pour assister à cette dernière.

Note : quand Fanny a quitté tard hier soir le théâtre, l'orage s'est déchainé et la pluie était battante, était-ce sa manière de pleurer le départ de la belle étoile.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

06-07-01, 11:34 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
3. "Midsummer night dreams "
In response to message #0
 
  

Dress rehearsal - 25/6/2001
Après dix ans d'absence, cette oeuvre néo-classique majeure renait sur la scène du Palais Garnier mais la magie n'opére plus comme avant.

Naturellement des réserves peuvent être émises sur toutes les fautes commises lors d'une générale, car comme le précise l'annonce faite, celle-ci est la dernière répétition "publique" du ballet et peut donc être interrompue à tout moment. Ceci étant elle permet de se faire quand même une bonne idée de la distribution de première.

Si John Neumeier a respecté la trame du songe d'une nuit d'été de Shakespeare, tout n'est que le rêve d'Hyppolite endormie qui attend avec angoisse son mariage avec Thésée. Par contre sa chorégraphie est très variée, classique pour les êtres humains, contemporaines pour les êtres féeriques qui évoluent souvent au ralenti et enfin danse de style grotesque pour les artisans comédiens.

Le Prologue nous emmène donc dans une salle de Palais où se font les préparatifs du mariage avec Hyppolyte songeuse entourée de ses amies Hermia et Héléna et à qui viennent rendre hommage Lysandre et Démétrius. Thésée offre une rose rouge à Hyppolyte qui s'endormant se retrouve dans cette forêt peuplée de fées.

Le premier acte se situe complètement dans cette forêt enchantée, et Neumeier a su habilement emmeler êtres féériques en maillot vert et coiffe argentée qui évoluent au gré des scènes comme une espèce de fil conducteur. Le décor est très sobre juste trois arbres qui sont manipulés par les danseurs eux mêmes et transforment à volonté la forêt, les éclairages sont très beaux et permettent de rendre l'atmosphère encore plus féerique.

Pour cette scène, le chorégraphe a réglé de nombreux pas de deux aux portés tous plus audacieux les uns que les autres pour les différents protagonistes dont Titania et Obéron ou encore Demetrius et Helena. Titania se promène également avec son cortège de fées qui après la porte à bout de bras, et la berce sur leurs jambes.

De la frèle Hermia, qualifiée de petite et naine dans la pièce de Shakespeare, Neumeier en a fait une grande jeune fille. Héléna est devenue une petite myope un peu gaffeuse. Demetrius est un officier sur de lui et Lysandre un jardinier poétique. Quant à Puck, il a conservé son côté facétieux et "odieux".

L'intrigue complexe des quatre amants semble plus importante dans la chorégraphie de Neumeier que celle d'Obéron et Titania, le tout est coupé des interventions des artisans-comédiens qui évoluent sur de l'orgue de barbarie. Tous les êtres terrestres dansent sur des oeuvres diverses de Mendelssohn.

Le deuxième acte se déroule au Palais où l'on fête les trois mariages et est plus conventionnel dans sa construction où on assiste au divertissement donné en honneur des mariés, danses des trois couples et surtout la représentation de Pyrame et Thisbé par les artisans-comédiens. Celle-ci entraine d'ailleurs les rires des spectateurs, car John Neumeier a su très habilement transferé le comique du texte sur scène avec utilisation des pointes, musique de la Traviata, après l'ouverture de Guillaume Tell toujours jouées sur orgue de barbarie.

Pour en venir aux interprètes, les points forts étaient incontestablement Aurélie Dupont, Hyppolyte rêveuse, timide à la grace innée au prologue et à l'assurance certaine dans le deuxième acte et superbe au deuxième acte de majesté. Sa Titania a la froideur nécessaire au personnage, avec sa majesté. Entre équilibres, arabesques tenues, attitudes ralenties, Aurélie nous a offert un festival technique, tout en ajoutant sa grâce.
A ses côtés Jean-Guillaume Bart campe le plus attentionné des Thésée et a toute l'autorité nécessaire d'Obéron, de plus la technique est parfaite. Tout deux font énormément penser à Noella Pontois et Jean-Yves Lormeau, même si les pdd font frissonner par la difficulté et si certains portés passent moins bien que d'autres, leur couple est merveilleux de charme, de jeunesse et de talent.

A leurs côtés, Jérémie Bélingard, Philostrate éteint dans le prologue devient excellent lorsque l'imbroglio est à son comble, il semble s'amuser sur scène et son amusement est communicatif, même si il ne peut faire oublier Patrick Dupond, son Puck est quand même drôle et techniquement il est parfait, ses glissades d'un bout à l'autre de la scène font frémir, ses grands jetés sont magnifiques et il honore son titre de premier danseur.

Elisabeth Maurin seule étoile à avoir repris son rôle d' Hélèna, est irresistible de drôlerie, de charme et ses pdd avec Démétrius, amoureux transi d'Hermia ou avec Lysandre, amoureux d'Hermia devenu amoureux d'elle par les erreurs de Puck sont magnifiques.

Wilfried Romoli interprétait pour la première fois le rôle de Bottom, l'artisan, comédien médiocre avec une verve extraordinaire, il est secondé par un ensemble de danseurs tous aussi talenteux comme Emmanuel Hoff, incroyable Thisbé sur pointes, Laurent Quéval, lion loufoque ou encore le jeune espoir Sébastien Bertaud. Mais tous sont à louer que ce soit Sébastien Thill ou Pierre Rétif. Leur danse comique est accompagnée sur scène d'un joueur d'orgue de barbarieµ. Le duo de Bottom et Titania, lorsqu'il est transformé en âne est quelque chose de magique et terriblement dur avec portés extraordinaires.

Yann Saiz fait preuve d'élégance et danse avec nerf le rôle de Lysandre, en dépit d'une petite erreur sur une fin de porté au 2e acte, il a été brillant, et a été un acteur convaincant, et il n'en a pas trop fait pour une fois.

Karl Paquette est des plus décevants en Démétrius, si sa conception du personnage n'est pas trop mauvaise, sa danse est techniquement approximative et molle, alors que le personnage est quelqu'un de nerveux, quand on se rappelle de Wilfried Romoli ou Nicolas Le Riche dans ce même rôle, il ne supporte pas la comparaison et on se demande vraiment comment il a pu passer premier danseur, même Saiz méritait plus ce titre à la vue de sa prestation de ce soir.

Quant à Marie-Agnès Gillot, Hermia n'est pas son emploi, ce n'est pas une danseuse "lyrique" et elle semble quelque peu éteinte même si elle montre de jolies choses techniquement.

Si la chorégraphie est toujours aussi magnifique, la scénographie toujours intéressantes, les interprètes ne sont pas toujours à la hauteur des rôles de solistes. Si le corps de ballet est impeccable que ce soit dans les danses de fées, les danses de cour. On peut notamment remarquer Nathalie Aubin, Delphine Baey et Hervé Moreau en suite de Démétrius et Emmanuel Thibault entouré de Fanny Fiat et Muriel Zusperreguy en suite de Lysandre.

Une soirée agréable mais décevante quand on se souvient avec nostalgie qu'il y a dix ans, tous les rôles d'Hermia, Helena, etc n'étaient tenus que par des étoiles ou des premiers danseurs et d'une autre manière.



  Printer-friendly page | Top
Catherine

06-07-01, 11:39 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
5. "RE: Midsummer night dreams - 5/07/2001"
In response to message #3
 
  
Soirée du 5 juillet 2001

La distribution sur le papier était alléchante et elle a tenu ses promesses. En effet, c'est sans doute le plus beau premier acte qu'il a été donné de voir depuis le début de la série. Eleonora Abbagnato pour son premier grand rôle de soliste depuis son titre de première danseuse a été magnifique. Elle a la réserve et la majesté d'Hyppolyte, tout en ayant le côté froid de Titania. Son pdd avec Obéron était magnifique de même que celui avec Bottom, elle semble à l'aise notamment lorsqu'elle chevauche fièrement celui-ci transformé en âne. Yann Bridard, à ses côtés, a été le meilleur Obéron de la série. En effet si Jean-Guillaume Bart a la beauté plastique et technique de la danse, Yann Bridard confère une toute autre autorité à son Obéron, il a une sensualité animale et son jeu subtile est riche en nuances. Sa personnalité unique est mise en valeur dans de telle rôle et révèle complètement ses qualités de danseur néo-classique. En Thésée, il présente un duc un peu canaille, qui va bien avec le côte volage du personnage. Leur partenariat est magnifique. Par contre le couple malgré un jeu parfait et original au deuxième acte ne semble pas aussi à l'aise dans la partie purement classique dévolue à Hyppolyte/Thésée. Elle a de petites défaillances techniques minimes malgré une fluidité et un légato des plus agréables et lui n'a pas un style classique des plus purs, en dépit d'une élégance naturelle. Leur pdd du réveil d'Hyppolyte, par contre est un sommet de sensualité et le couple est magnifique.

Hervé Courtain veut se faire regretter amèrement. Vu que l'Opéra ne lui donne pas les rôles qu'il mérite, il préfère aller en tant que soliste au Ballet de Boston. Il a campé le meilleur Puck de toute la série, il a complètement compris le personnage et s'amuse comme un fou, est drôle, et est omniprésent, il apporte également des touches personnelles originales à son interprétation. De plus il semble en complète osmose avec Yann Bridard et leur complicité est totale sur scène.

Hervé Moreau en Lysandre est à la hauteur de tous les espoirs mis en lui, sa danse est magnifique, sa technique superbe, ligne parfaite, jambes longues et fines, silhouette élégante. Il sait allier la technique au partenariat et au jeu.

Lionel Delanoé en Demetrius a le dédain naturel, et il est totalement le personnage. Il a une présence rare et est naturellement un excellent partenaire.

Je ne reviendrai pas sur les qualités de Clairemarie Osta (Helena) et Karin Averty (Hermia), tant elles sont bonnes.
Rarement le pas de quatre entre les amoureux n'a été aussi ensemble, Delanoé et Moreau étaient en accord parfait, même hauteur de saut, même vitesse, ensemble impeccable.

Seul point noir de la soirée, Karl Paquette, si en Démétrius, il péchait par sa danse, ici il danse trop bien pour camper le ridicule Pyrame, de plus il n'a pas compris le personnage et en fait une espèce de "débile" profond. Si Bottom est un personnage un peu stupide, il n'a rien d'un arrieré. De plus il n'a aucun ressort comique et les scènes avec les artisans passent difficilement, heureusement qu'Aurélien Houette est toujours une superbe Thisbé.

Enfin bref, cette soirée a été magnifique dans l'ensemble, en dépit des quelques réserves, mais Moreau évoquait Manuel Legris par la qualité de sa danse et le pas de quatre rappelait le bon temps des Maurin, Vulpian, Legris, Romoli, qui avaient repris le rôle des quatre amants, il y a maintenant 10 ans.



  Printer-friendly page | Top
Catherine

06-07-01, 11:38 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
4. "POB cast"
In response to message #0
 
   Distribution du 11 juillet et du 14 juillet
Elisabeth Maurin, Christophe Duquenne
Stéphane Phavorin (Tybalt)
Jérémie Bélingard(Mercutio)
Alexis Renaud (Benvolio) Stéphane Bullion(Paris)
Rosaline : Laurence Laffon (11), Beatrice Martel (14)
Muriel Hallé - Hervé Dirmann
Alice Renavand (Nourrice)

13 et 16 juillet
Elisabeth Maurin Manuel Legris
José Martinez(Tybalt)
Alessio Carbone(Mercutio)
Christophe Duquenne (Benvolio)
Stéphane Phavorin(Paris)
Béatrice Martel (Rosaline)
Vanessa Legassy - Hervé Dirmann
Danielle Doussard (Nourrice)


Nicolas Le Riche is injuried till september end, perhaps will he not dance Notre dame de Paris, he cancelled his japanese tour and all his summer engagements.


  Printer-friendly page | Top
Liz P

06-07-01, 11:48 PM (GMT)
Click to EMail Liz%20P Click to send private message to Liz%20P Click to add this user to your buddy list  
6. "RE: POB cast"
In response to message #4
 
   merci enormement


  Printer-friendly page | Top
Catherine

07-07-01, 11:27 AM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
7. "RE: POB cast"
In response to message #6
 
   I make a mistake for the cast of Romeo the 16, it's Jeremie Belingard instead of Alessio Carbone in Mercutio's role.


  Printer-friendly page | Top

Conferences | Topics | Previous Topic | Next Topic

 
Questions or problems regarding this bulletin board should be directed to Bruce Marriott