HomeMagazineListingsUpdateLinksContexts

 


 Ballet.co Postings Pages

 Some Special Threads:
  GPDTalk about George Piper Dances ! NEW !
  NBTTalk about Northern Ballet Theatre
  SBTalk about Scottish Ballet
  ENBTalk about English National Ballet
  BRBTalk about Birmingham Royal Ballet
  TodaysLinks - worldwide daily dance links
  Ballet.co GetTogethers - meetings and drinks...

  Help on New Postings


Subject: "Tout près des Etoiles - suite" Archived thread - Read only
 
  Previous Topic | Next Topic
Printer-friendly copy     Email this topic to a friend    
Conferences What's Happening Topic #1517
Reading Topic #1517
Catherine

04-04-01, 07:27 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
"Tout près des Etoiles - suite"
 
   J'ai enfin vu le film documentaire de Nils tavernier. Je dois dire qu'il me semble avoir rendu admirablement le milieu d'après ce qu'on en connait.
Ce qui m'a le plus intéressée était le problème des remplacements et des pauvres danseur(se)s qui ne danseront pas un spectacle. Je trouve que le réalisateur a très bien vu le côté épouvantable du métier pour tous les jeunes quadrilles.
J'ai trouvé passionnant l'anecdote du cahier de Peggy Dursort, qui montre en plus combien être remplaçant peut être dur. Car ce n'est pas qu'une place qu'il faut connaître, c'est l'ensemble des places.
Je dirai que les deux vedettes du film sont Marie-Agnès Gillot et Wilfried Romoli. J'ai aimé l'humilité de Legris et son "dans l'urgence, ça se passe toujours bien". Ce qui est totalement vrai.
Comme Caroline j'ai été choqué par le bruit effroyable que fait Nicolas Le Riche dans la méditation du Lac. J'ai été plus emballée par Agnès Letestu en répétition de la 9e que sur scène mais là le trac doit jouer.
Par contre Hilaire et Le Riche s'écoutent parler surtout Hilaire qui se la joue très STAR. Les interventions d'Osta m'ont dérangées non par leur contenu, mais je pense que ce qui est gênant est le fait qu'elle accorde toutes ses interviews en se maquillant alors que les autres ont une interview "fixe". Je n'ai rien contre le fait qu'elle se maquille mais ce détail montre que l'interview était d'un seul tenant et les informations qu'elle donne s'insèrent moins biens. En plus je pense qu'on aurait pu la voir danser, car je n'ai pas souvenir de la voir réellement contrairement à Romoli, Gillot.
Je trouve cela aussi un peu déplacée de montrer Aurélie Dupont répéter un solo pour des galas extérieurs à l'Opéra "Solisoli" de Baron alors qu'à la même époque elle était accidentée et avait du renoncer à doux mensonges et à la Sylphide.
Ceci étant d'après ce que j'en connais l'ambiance du milieu est bien rendu. Et c'est vrai que quand on voit les adieux de Platel avec la pluie de confettis et ceux de Carole, cela fait quelque peu mal...
Je pense également que Tavernier aurait pu s'étendre sur la tournée au Japon, comment une tournée se passe, comment les danseurs répètent, je crois qu'il manque quelque chose. Par contre j'ai apprécié le concours de pirouettes entre Martinez, Paquette et sans doute Saiz (qu'on voit en arrière plan participer) "Neuf tours, c'est normal c'est une étoile". La peur de Céline Talon est aussi intéressante.
En fin de compte, je pense que le documentaire est très bien fait, mais aurait gagné à montrer peut-être un peu plus la difficulté des répétitions et les problèmes entre partenaires ou les complicités. La voix off de Nils Tavernier est assez désagréable et je pense qu'il aurait du prendre quelqu'un d'autre même si son naturel et son admiration pour les danseurs transpercent totalement.


  Printer-friendly page | Top

Conferences | Topics | Previous Topic | Next Topic

 
Questions or problems regarding this bulletin board should be directed to Bruce Marriott