HomeMagazineListingsUpdateLinksContexts

 


 Ballet.co Postings Pages

 Some Special Threads:
  GPDTalk about George Piper Dances ! NEW !
  NBTTalk about Northern Ballet Theatre
  SBTalk about Scottish Ballet
  ENBTalk about English National Ballet
  BRBTalk about Birmingham Royal Ballet
  TodaysLinks - worldwide daily dance links
  Ballet.co GetTogethers - meetings and drinks...

  Help on New Postings


Subject: "Opéra de Paris -Joyaux et autres nouvelles" Archived thread - Read only
 
  Previous Topic | Next Topic
Printer-friendly copy     Email this topic to a friend    
Conferences What's Happening Topic #1167
Reading Topic #1167
Catherine

25-12-00, 11:41 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
"Opéra de Paris -Joyaux et autres nouvelles"
 
   LAST EDITED ON 26-12-00 AT 10:57 AM (GMT)

Mezzo l'info est consacrée cette semaine aux jeunes interprètes de cette fin du siècle qui feront carrière au siècle prochain. Aussi dans ce cadre ont-ils invité Aurore Cordellier le 28 décembre à 20h35. A noter pour ceux que le lyrique intéresse également que la flûte enchantée qui devait être diffusée sur Mezzo le 31 décembre est annulée par contre il passe bien en direct la Chauve-souris le 30 décembre. A noter également que Manuel Legris participerait au concert du nouvel an du 1er janvier à Vienne, celui-ci est retransmis par France 2 à partir de 11h15.
Autre info mais à vérifier, il parle dans un programme de télévision d'une diffusion en direct le 14 avril devant les pyramides d'un "Opéra" intitulé la Fille du Pharaon, je ne connais pas d'Opéra de ce titre mais par contre le ballet qui a été remonté par Lacotte pour le Bolchoi en mai dernier. Ceci étant s'agit-il de celui-ci étant donné qu'avec les remaniements intervenus au Bolchoi, il y aurait eu des changements de programmation. J'espère en tout cas qu'il s'agit bien de ce ballet.


  Printer-friendly page | Top

  Subject     Author     Message Date     ID  
  RE: Opéra de Paris -Joyaux et autres nouvelles Marie 26-12-00 1
     RE: Opéra de Paris -Joyaux et autres nouvelles Catherine 26-12-00 2
     RE: Opéra de Paris - la jeune génération Louise 26-12-00 3
         RE: Opéra de Paris - la jeune génération Catherine 26-12-00 4
             RE: Opéra de Paris - la jeune génération Sarah 26-12-00 5
                 RE: Opéra de Paris - programme télé Sarah 26-12-00 6
                     RE: Opéra de Paris - programme télé Catherine 26-12-00 7
                         RE: Opéra de Paris - programme télé Marie 26-12-00 9
                             RE: Opéra de Paris - programme télé Marie 26-12-00 10
                             RE: Opéra de Paris - programme télé Marie 26-12-00 11
                             RE: Opéra de Paris - programme télé Catherine 27-12-00 14
                             RE: Opéra de Paris - programme télé Catherine 27-12-00 13
                             RE: Opéra de Paris - programme télé Marie 27-12-00 15
                             RE: Opéra de Paris - programme télé Marie 27-12-00 16
                             RE: Opéra de Paris -Joyaux Sarah 27-12-00 17
                             RE: Opéra de Paris - Joyaux Sarah 27-12-00 18
                             RE: Opéra de Paris -Joyaux Catherine 27-12-00 21
                             RE: Opéra de Paris - Troupes invitées. Catherine 27-12-00 22
                             RE: Opéra de Paris - Troupes invitées. Catherine 28-12-00 30
                             RE: Opéra de Paris - programme télé Jean-Luc 27-12-00 23
                             RE: Opéra de Paris - Joyaux Catherine 27-12-00 24
  RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000 Catherine 26-12-00 8
     RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000 Marie 26-12-00 12
         RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000 Maxime 27-12-00 19
             RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000 Marie 27-12-00 26
                 RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000 Catherine 27-12-00 27
                     RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000 Marie 28-12-00 28
                         RE: Opéra de Paris. Catherine 28-12-00 29
         RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000 Catherine 27-12-00 20
             RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000 Maxime 27-12-00 25

Conferences | Topics | Previous Topic | Next Topic
Marie

26-12-00, 12:41 PM (GMT)
Click to EMail Marie Click to send private message to Marie Click to add this user to your buddy list  
1. "RE: Opéra de Paris -Joyaux et autres nouvelles"
In response to message #0
 
   On parlait dans le thread précédent de Cozette , Cordellier et Gilbert.Louise disait que Cordellier était beaucoup moins mature que Cozette , les deux ayant remporté le 1er prix junior du concours de Paris , respectivement en 2000 et 1998.Juste un point:Cozette a 19 ans , Cordellier 16 et Gilbert 17.Je suis d'accord avec Louise pour la maturité et le lyrisme de Cozette.Ne l'ayant pas encore vue dans Diamants , je ne sais pas si elle a retrouvé son poids de forme.De toute façon prendre du poids pour une danseuse aussi douée soit-elle , est rédhibitoire.C'est vrai que Cordellier n'a pas encore l'air très mature mais elle n'a que 16 ans et je crois que cette impression est un peu due à son physique très fin et longiligne.En effet Gilbert est tombée bêtement à la fin de sa variation du Corsaire mais je trouve qu'elle a déjà une maîtrise assez incroyable.Je trouve cela étonnant qu'elle n'ait pas eu de prix.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

26-12-00, 01:13 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
2. "RE: Opéra de Paris -Joyaux et autres nouvelles"
In response to message #1
 
   Apparemment il y avait un barême de notation concernant le concours de Paris et un nombre de points attribués aux demi-finales qui a enlévé toute chance à Dorothée Gilbert d'avoir un prix après sa petite chute. De l'avis de beaucoup de personnes elle semblait bien plus mériter un prix que Cordellier, mais si le concours fonctionne par points.
De toute façon c'est la même chose pour le concours interne de promotion de l'Opéra. Une note sur vingt est donnée, dix points pour la note d'assiduité au cours (il faut que les danseurs prennent 10 cours par mois pour avoir 10 soit la note maximum ce qui n'est pas énormé) ensuite un nombre de points est attribuée suivant soi disant la valeur de la variation 10 au premier, 8 au second, etc... Ils ont enlevé la troisième note qui était liée au travail de l'année et qui semblait-il était injuste car à la tête du client, quelqu'un plaisait il avait 10 un autre ne plaisait pas il avait une note médiocre. Enfin cette note a été supprimée, mais je ne pense pas que cela empêche le jury externe de juger les danseurs en fonction de critères annuels.
Quand allez-vous voir Jewels Marie ?


  Printer-friendly page | Top
Louise

26-12-00, 01:28 PM (GMT)
Click to EMail Louise Click to send private message to Louise Click to add this user to your buddy list  
3. "RE: Opéra de Paris - la jeune génération"
In response to message #1
 
   Juste pour préciser, je comparais évidemment Cozette et Cordellier au moment où elles avaient remporté leurs prix respectifs, c'est-à-dire, Cozette à 17 ans et Cordellier à 16 ans. Cozette me semblait être une vraie danseuse déjà (ses mouvements "respiraient"), alors que Cordellier a principalement une grande propreté technique et un côté "jeune ingénue" qui peut être charmant. Qu'en pensez-vous ? Sirvin parle d'une fille "grande et superbe", alors que Patricia Boccadoro est impressionnée par "sa technique splendide et sa beauté d'expression--des dons hors du commun chez quelqu'un d'aussi jeune". Les juges prennent-ils en compte l'âge aussi ?

De toute façon, si l'Opéra de Paris fait comme pour Cozette, Cordellier sera bientôt distribuée dans des rôles un peu plus "visibles" et nous pourrons tous nous faire une idée plus précise d'elle.

Pour parler de Gilbert, j'avais aussi vu cette chute (en demi-finales, n'est-ce pas ?). C'était étonnant : elle s'est retrouvée par terre, les jambes écartées en forme de V, le regard ahuri...mais elle n'a pas oublié de tendre les pointes ! Elle a beaucoup de distinction quand elle danse.

Qu'avez-vous pensé de Juliette Gernez, autre jeune Française présente pour la dernière soirée des demi-finales ? Son Tchaikovski était très agile, elle semblait la plus concentrée et la plus volontaire lors des variations imposées, mais je me demande si elle n'a pas "triché" sur certains éléments... Après, son Cygne noir a manqué d'expression : toujours le même regard, qui se voulait menaçant et dangereux. Ses mouvements étaient saccadés et forcés. C'était dommage car la salle avait tellement applaudi sa première variation.

Espérons en tout cas que le reste de la saison se déroulera sans problèmes. La dépêche Yahoo! précisait en effet que la levée des préavis ne constitue qu'une "pause" dans le conflit. Il faut maintenant aboutir à un accord officiel sur les 35 heures.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

26-12-00, 01:55 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
4. "RE: Opéra de Paris - la jeune génération"
In response to message #3
 
   LAST EDITED ON 26-12-00 AT 02:06 PM (GMT)

Je n'ai pas vu le concours de Paris, Gernez l'an passé n'avait pas passé le concours de promotion, je crois qu'elle avait été engagé après ses collègues. Je crois que Cozette me semble être d'une autre trempe que Cordellier, l'une me semble être une danseuse lyrique en plus de la technicienne alors que l'autre me semble être une technicienne pure pour l'instant. De toute façon on verra si elle est distribuée prochainement.
Je pense que les jurés ne prennent pas en compte la jeunesse des interprètes. Le public comme le critique va être subjugué de voir quelqu'un de jeune faire des choses qui lui semblent difficile mais je pense qu'ils s'attendent à voir de telles prouesses de la part des jeunes sortis de l'école de danse de l'Opéra. Ils tiennent compte ceci étant je pense du choix de difficulté de la variation. Je dirai par exemple à l'Opéra ce sont généralement les meilleurs quadrilles qui montent coryphées même si nous déplorons que manque de place tel ou tel ne soit pas monté nous sommes dans l'ensemble assez d'accord avec le jury qui privilégie le niveau technique. Par contre pour passer sujets les choix divergent et l'an passé nous avons été plusieurs à déplorer l'absence de Moreau au dépens de Hoff, ou celle d'Hurel, même si le choix de Ciaravola semblait judicieux, celui d'Abbagnato un peu moins étant donné qu'elle est jeune et qu'elle pouvait attendre un an de plus alors que cela fait quatre ans que Mélanie devrait passer sujets. J'espère que cette année sera la bonne.


  Printer-friendly page | Top
Sarah

26-12-00, 02:18 PM (GMT)
Click to EMail Sarah Click to send private message to Sarah Click to add this user to your buddy list  
5. "RE: Opéra de Paris - la jeune génération"
In response to message #4
 
   Juliette avait en effet été blessée et il lui manquait 2 mois de stage au moment ou les autres sont passée Quadrilles.
Je n'ai vu que la finale du Concours de Paris, je n'ai donc ni vu Juliette ni la fameuse chute de Gilbert.
Par contre, le fait que Gilbert et Cordellier aient pris la même variation en finale (Auber) a facilité les "comparaisons". Je suis d'accord pour dire que Gilbert avait très bien commencé sa variation, paraissant plus solide qu'Aurore. Elle a mis beaucoup de nuances: ralentis/accélérations. Quelques accros dans la diagonale de tours attitude l'ont perturbée pour la suite de la variation (notamment musicalement). Il me semble qu'elle "trichait" dans la fameuse diagonale de relevés: je veux dire par la que dans la deuxieme partie de la diagonale ou les développés sont à grande hauteur, elle ne gardait pas sa jambe en l'air assez longtemps avant le tour (c'est dur a expliquer). Par contre, elle avait fait une "vraie" diagonale, se déplacant beaucoup. Son manège était rapide, alors que celui de Cordellier restait plus proche du tempo de la diagonale. La variation d'Aurore était plus "régulière". Elle m'avait parue un petit peu "frêle" (impression donnée peut etre en effet par ses longues jambes, ou peut etre effet du trac). En revanche, j'ai trouvé qu'Aurore avait une certaine classe, qui collait bien à l'esprit de la variation.
J'avais vu Cozette en finale il y a deux ans, et je m'accorde avec vous pour dire qu'elle avait quelque chose de plus "professionnel".


  Printer-friendly page | Top
Sarah

26-12-00, 02:23 PM (GMT)
Click to EMail Sarah Click to send private message to Sarah Click to add this user to your buddy list  
6. "RE: Opéra de Paris - programme télé"
In response to message #5
 
   Il me semble avoir vu quelque part que France 2 diffusait Le Parc, d'Angelin Preljocaj le 1er janvier vers 00h45.

Pour ceux qui n'ont pas le cable, l'emission "Mezzo l'Info" est diffusée sur France 2, la nuit vers 2h00. Je crois donc que l'interview d'Aurore sera diffusée dans la nuit du 28 au 29 décembre.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

26-12-00, 02:40 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
7. "RE: Opéra de Paris - programme télé"
In response to message #6
 
   Il passe effectivement le Parc le 1er janvier. Allez vous voir Jewels Sarah ?


  Printer-friendly page | Top
Marie

26-12-00, 11:40 PM (GMT)
Click to EMail Marie Click to send private message to Marie Click to add this user to your buddy list  
9. "RE: Opéra de Paris - programme télé"
In response to message #7
 
   Je viens de voir Joyaux et voici mes impressions.

Tout d'abord , quelques changements de dernière minute qui n'étaient pas marqués sur la distribution:
Emeraudeshavorin à la place de Charlot
Gilbert à la place de Granier
Rubis:Ould-Braham à la place de Granier
Diamantsaul à la place de Charlot
Kim à la place de Paul(on dirait que M.Kim a finalement eu son visa de travail)

Je dois dire que j'ai été plus impressionée et captivée par les costumes que par la chorégraphie.Je n'ai vu de Balanchine à l'Opéra que Capriccio , ne connaissant Balanchine que par des vidéos.Après avoir tant entendu parler de Balanchine , de son génie , et cetera, notamment sur un site concurrent de celui-ci et il faut le noter , américain , j'ai été un peu déçu par la chorégraphie.Je l'avoue , je me suis ennuyée pendant Emeraudes.Je me demande si ce n'est pas dû à cette musique de Fauré trop monotone , sans relief nécessaire pour de la musique de ballet.Autre remarque:les hommes n'ont pas grand chose à danser!Belarbi a probablement le moins dansé , il s'est contenté de guider Averty.Ceci dit , les deux solos de Maurin et Averty étaient pas mals.Tout de même j'ai un peu de mal avec les ballets abstraits , c'est plus passionnant quand il y a a une histoire.
J'ai trouvé que Rubis était beaucoup mieux qu'Emeraudes , c'est probablement dans cette pièce qu'on reconnaît le "vari" Balanchine.Gillot est tout simplement magnifique , elle irradie.Je n'ai pas vu très souvent Quilleré mais je n'ai pas grand chose à lui reprocher dans ce rôle , il était correct , comme Arbo qui soit dit en passant est une bonne technicienne.Petite anecdote:Bélingard n'est pas très professionnel , je l'ai entendu compter 5 , 6 , 7 , 8 à un moment.Ce genre de choses devrait se faire dans la tête ou bien seulement pendant les répétitions.Carbone a toujours son sourire niais.Rubis a probablement réveillé les spectateurs de leur torpeur , les applaudissements s'en sont ressentis.C'est une pièce dynamique , humoristique et explosive , on ne s'ennuit jamais.
En ce qui concerne la chorégraphie de Diamants ou des autres pièces , je n'ai pas grand chose à dire puisque Catherine les a très bien décrites.Diamants vient en apothéose et je dois dire que les costumes font leur effet!Letestu et Bart sont parfaits dans ce genre de rôle , surtout Letestu avec sa ligne superbe.Diamants me fait un peu penser à Raymonda acte III.J'ai eu l'impression que les danseurs étaient particulièrement heureux de danser cette pièce.J'ai l'impression que cette pièce met en valeur leur entraînement classique ainsi que l'excellence de cette compagnie.Globalement une bonne soirée mais Emeraudes et Diamants m'ont déçus car j'ai eu l'impression que Balanchine n'a fait qu'emprunter quelques passages célèbres de chorégraphies déjà existantes et qu'il en a fait un patchwork , d'où l'impression d'un manque d'unité et de déjà vu.Diamants par exemple m'a donné l'impression de voir du "faux" Petipa.(de la saccharine à la place du sucre , des oeufs de lompe à la place du caviar , bref je digresse un peu mais vous me permettrez ces comparaisons en ces périodes de fête...)


  Printer-friendly page | Top
Marie

26-12-00, 11:51 PM (GMT)
Click to EMail Marie Click to send private message to Marie Click to add this user to your buddy list  
10. "RE: Opéra de Paris - programme télé"
In response to message #9
 
  
>le "vari" Balanchine.

le "vrai" Balanchine.
Désolé pour les icons , il faut lire "P".(Phavorin , Paul)



  Printer-friendly page | Top
Marie

26-12-00, 11:55 PM (GMT)
Click to EMail Marie Click to send private message to Marie Click to add this user to your buddy list  
11. "RE: Opéra de Paris - programme télé"
In response to message #10
 
   En ce qui concerne Cozette , j'ai eu l'impression qu'elle n'a pas tout à fait retrouvé son poids de forme.Dury était son partenaire , ils vont très bien ensemble (taille , visage , etc...)


  Printer-friendly page | Top
Catherine

27-12-00, 00:05 AM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
14. "RE: Opéra de Paris - programme télé"
In response to message #11
 
   Je suis d'accord avec vous sur Cozette, elle n'a pas encore retrouvé sa ligne même si elle s'est quelque peu affinée, surtout de visage.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

27-12-00, 00:02 AM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
13. "RE: Opéra de Paris - programme télé"
In response to message #9
 
   Si vous n'avez vu de Balanchine que Capriccio vos réactions semblent normales. Emeraudes n'est pas un Balanchine très réussi et Diamants ressemble à d'autres oeuvres mais ce qui est intéressant c'est la danse pour la danse, une illustration pure et dure de la musique notamment dans le troisième mouvement de Diamants, les demi-solistes féminines évoquent les danses de caractère avec de légers dehanchements et des mouvements de bras typiques.
Je dois dire que j'adore Balanchine, même si j'aime Petipa. Et de toute façon Diamants se veut "à la manière de", Balanchine n'a jamais caché avoir rendu hommage aux ballets russes et à Petipa. Je trouve que Balanchine a l'art de mettre en valeur la musique. Jewels se veut comme je l'ai dit précedemment un hommage aux trois écoles de danse, l'école française, (Emeraudes), on y retrouve beaucoup de Lifar dedans et un "chic" français. L'école américaine avec les "tics" balanchiniens, déhanchés, levers de jambes, changements de bras et de jambes syncopés. Diamants est un hommage au Kirov et donc à Petipa.
C'est vrai que Emeraudes est quelque peu monotone et qu'il y a plus passionnant comme oeuvre. Mais de toute façon c'est un ballet qu'il faut voir et revoir pour en apprécier tous les détails. Un seul reproche, le manque de construction du ballet, je trouve que les numéros s'enchainent comme des cheveux sur la soupe, surtout cette succession de solistes, de pas de deux, de pas de trois et un "faux" final qui fait bien plus d'effet que le "vrai" final mais il faut y voir un hommage à la danseuse. De même que dans le final de Diamonds avec le danseur aux genoux de sa partenaire.
Balanchine souhaitait en plus que les trois écoles possèdent ce ballet après le Kirov l'an passé et l'Opéra cette année, les trois écoles dépeintes dans ce ballet possèdent Jewels. Le NYCB et d'autres compagnies américaines possédant Jewels.
Marie, je ne sais comment vous faire aimer Balanchine car à mes yeux c'est un des plus grands chorégraphes qui existent et ce qu'il a fait justement c'est de dire que toute musique était dansable et qu'on pouvait faire des ballet sur tout. Il avait raison que ce soit Mozart, Tchaïkovsky, Stravinsky, Verdi, Brahms, Schoenberg, etc. il a fait des ballets sur tout sans argument et que c'est beau de la danse pour de la danse. Des tours planés, des attitudes ou des arabesques retenues, de la technique au service de la musique. Il faudrait que vous voyez les purs Balanchine style Quatre tempéraments, Agon, Serenade. N'avez vous pas vu Apollon musagète même si ce n'est pas mon Balanchine préféré, c'est une oeuvre des plus modernes.


  Printer-friendly page | Top
Marie

27-12-00, 10:53 AM (GMT)
Click to EMail Marie Click to send private message to Marie Click to add this user to your buddy list  
15. "RE: Opéra de Paris - programme télé"
In response to message #13
 
   J'ai en effet vu Apollon Musagète récemment à l'Opéra et j'ai beaucoup apprécié cette oeuvre.Je me demande si en fait les meilleurs ballets de Balanchine ne sont pas ceux qui ont été créés au début de sa carrière de chorégraphe(un peu comme pour Roland Petit).
Ce serait intéressant de voir Joyaux dansé par le Kirov et le NYCB , pour comparer les styles.Au fait , savez-vous pourquoi l'Opéra n'invite pas des grandes compagnies comme le Kirov , Bolchoï , ABT , NYCB , La Scala et autres RB?Il me semble que le SFB est moins connu que le NYCB.Savez-vous quand est-ce que le Kirov est venu pour la dernière fois à Paris?A force d'en entendre parler sur ce site , on a envie de les voir!Je ne connais toutes ces compagnies que par des vidéos.Tant pis , mais je crois qu'avec l'Opéra , nous avons le meilleur , nous n'allons pas nous plaindre!
Estelle se demandait ce qu'était devenue Claire Bevalet : elle est encore à l'Ecole de danse.Au fait , avez-vous remarqué que les danseurs qui sont un peu de couleur ne réussisent pas à l'Opéra?Je veux parler de Vu-An qui était hautement considéré par Claude Bessy , elle s'est toujours offusqué qu'il n'ait pas reçu le titre d'étoile et pour elle il était le meilleur danseur de sa génération.Je ne l'ai vu que sur vidéo et c'est vrai que c'est un danseur qui excelle dans les sauts , je trouve que Bessy a raison.Malheureusement Noureev considérait qu'il fallait être blanc de peau pour être étoile , quel dommage!Si Noureev ne l'avait pas empêché d'être étoile , il serait , je n'en doute pas , toujours à l'Opéra.Je ne sais pas quel âge il a mais il devrait probablement avoir le même âge que Legris donc il pourrait encore danser.Si Noureev était toujours là , Martinez n'aurait sans doute pu être étoile.Raphaëlle Delaunay a probablement quitté l'Opéra pour les mêmes raisons.A mon avis Fouilloux qui est surnuméraire ne sera pas engagée.


  Printer-friendly page | Top
Marie

27-12-00, 11:02 AM (GMT)
Click to EMail Marie Click to send private message to Marie Click to add this user to your buddy list  
16. "RE: Opéra de Paris - programme télé"
In response to message #15
 
   Pour le choix de la première danseuse l'année dernière , je crois que Kudo est partie avec un léger handicap par rapport à Pujol , pour les raisons que j'ai évoquées plus haut.


  Printer-friendly page | Top
Sarah

27-12-00, 11:32 AM (GMT)
Click to EMail Sarah Click to send private message to Sarah Click to add this user to your buddy list  
17. "RE: Opéra de Paris -Joyaux"
In response to message #16
 
   -Petite anecdote:Bélingard
-n'est pas très professionnel ,
- je l'ai entendu compter 5 , 6 , 7 , 8
- à un moment.Ce genre de choses
-devrait se faire dans la tête ou bien
-seulement pendant les répétitions.

Marie, ce sont des choses qui arrivent même sur scène! C'est vrai qu'il faut être discret, mais je ne pense pas que Bélingard comptait pour lui (sinon il aurait en effet compté dans sa tête). Il arrive parfois que dans certains ballets les comptes soient difficiles: musique monotone avec tant de fois la même reprise, ou quand les danseurs du corps de ballet restent en pose des "heures" et qu'il faut se relever en arabesque précipitamment sur un compte précis. (ce sont en général ceux de derrière qui "comptent".) Mais je ne veux pas dire que c'est une chose qui se fait tous les jours! En effet si on voit que quelqu'un est "perdu" ou que les ensembles ne sont plus ensemble, ça peut servir...
Parfois quand on est très près de la scène, on peut entendre les danseurs parler (mais ca arrive plutot dans les passages de pantomimes ou les danseurs doivent se saluer etc...)!!!

J'avais vu Fouilloux aux démonstrations de l'Ecole il y a deux ans, je crois (elle devait etre en 2eme division). Sa division avait un cours de pointes avec Bessy qui était toujours dans le dos de Fouilloux. C'est vrai qu'elle me paraissait un peu fragile et faible par rapport aux autres, mais je ne l'ai pas vu depuis et je ne sais pas comment elle a évolué.

Catherine, je vais voir Joyaux ce soir:

Emeraudes
Guérin/Le Riche
Moussin/Romoli
Phavorin/Osta/Pujol

Rubis
Arbo/Delanoë/Romberg

Diamants:
Letestu/Bart

Bref, c'est un peu un mélange des précedentes distributions!



  Printer-friendly page | Top
Sarah

27-12-00, 11:50 AM (GMT)
Click to EMail Sarah Click to send private message to Sarah Click to add this user to your buddy list  
18. "RE: Opéra de Paris - Joyaux"
In response to message #17
 
   Il y a une dépêche de l'AFP sur Yahoo Actualités sur Joyaux.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

27-12-00, 12:17 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
21. "RE: Opéra de Paris -Joyaux"
In response to message #17
 
   Je me souviens d'avoir entendu les danseurs complètement paniqués danser et parler entre eux dans la valse fantastique de Raymonda il y a trois ans car il y avait en plus des remplaçants dedans complètement perdus. Ce n'est pas le cas hier soir car même si Ould Braham remplaçait Granier cela n'était pas le style jeune stagiaire que l'on fait débuter sur scène ce qui avait été le cas de cette valse fantastique.
J'entends très souvent les danseurs compter en plus. Il y a des ballets comme Agon ou bien In the middle où s'ils ne comptent pas ils sont perdus car la musique n'a pas de point précis auxquels se référer.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

27-12-00, 12:32 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
22. "RE: Opéra de Paris - Troupes invitées."
In response to message #15
 
   Le ballet de la Scala n'a de la valeur que par la présence de Ferri ou de Bolle en tant qu'étoiles mais ce n'est pas une grande troupe de danse. L'opéra a invité l'ABT il y a quelques années. Ce sont des troupes très chères et ils n'ont pas forcément les crédits pour les inviter. Une troupe comme le NYCB a été invitée par la ville de Paris il y a quatre ans environ, mais ils amènent leur plancher ce qui coutent très cher. Ils viennent en plus avec un foultitude de ballets différents comme leur programmation habituelle. Il y a une dizaine de programme différents et pour tout voir il faut au moins y a aller quatre ou cinq fois. La dernière fois ils sont venus avec Symphony in C (équivalent sans couleur de Palais de Cristal et changement de chorégraphie également), Serenade, Walpurgis nacht (ballet du Faust mis en scène par Lavelli en 1973, créé pour l'Opéra et qu'on ne voit plus jamais), Ancient airs and dance (Tanner), Antique epigraphes, I'm old fashioned by (ballet hommage de Robbins à un duo de Fred Astaire, Rita Hayworth), Watermill, 2 + 3 parts inventions, Gershwin concerto, un ballet de Robbins sur la musique de Bach dont le titre m'échappe, Fearful symetries de Martins, etc.
Le Bolchoi devrait se produire à Paris en 2003 sans doute avec la Fille du Pharaon mais cela n'est pas sur.
Le San Francisco ballet est déjà venu deux fois une fois au théâtre des champs Elysées avec le Lac des Cygnes revu par Thomasson (époque ou Averty était étoile là-bas), il est revenu il y a quelques années avec des programmes mixtes de qualité avec Who cares, Nanna's Lied (Thomasson), Bugaku (Balanchine), les quatre saisons de MArk Morris, etc. Il y a des étoiles réputées là-bas telles Muriel Maffre (école de danse même génération que Guillem), Tina LeBlanc, Yan Tuan Tuan etc. et j'espère que nous pourrons voir notre transfuge Pierre-François Vilanoba que j'appréciais énormément à l'Opéra mais qui a préféré faire carrière ailleurs comme beaucoup de danseurs (il n'était pas non plus de couleur)


  Printer-friendly page | Top
Catherine

28-12-00, 10:45 AM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
30. "RE: Opéra de Paris - Troupes invitées."
In response to message #22
 
   C'étaient les Golbderg variations le ballet de Robbins sur Bach dont le titre m'échappait hier.


  Printer-friendly page | Top
Jean-Luc

27-12-00, 02:46 PM (GMT)
Click to EMail Jean-Luc Click to send private message to Jean-Luc Click to add this user to your buddy list  
23. "RE: Opéra de Paris - programme télé"
In response to message #13
 
   C'est assez amusant de voir que chacun trouve son compte dans ce ballet "Jewels". En effet, dans la partie Emeraudes, et surtout le premier morceau, j'y vois très clairement des allusions à La Sylphide (n'a-t-elle pas été créee à Paris dans le plus pur style français?); ce genre de course-poursuite entre la ballerine et le danseur, comme s'il n'arrivait pas à la saisir. Et que dire de la pose finale de la variation "La Fileuse" (Guérin ou Maurin). On dirait tout à fait la fin d'une variation d'une Sylphide.
Pour Rubies, l'Amérique est évoquée par le côté "rapide" de ce ballet. Aucun temps mort. Avce l'humour en plus, parfois on dirait que les danseurs sont sur des chevaux, comme s'il s'agissait de westerns!Enfin, ceci n'engage que moi bien sûr.
Enfin pour Diamants, c'est la grande classe. Evocation évidente au style très aristrocatique du Kirov, et indirectement allusion à Petipa comme le dit Catherine. Avec en plus, des allusions aux danses de caractères Russes. Juste une chose, cette partie est superbe, mais me fait penser beaucoup à Thèmes et variations, notamment le final avec cette grande marche.
Des réactions?


  Printer-friendly page | Top
Catherine

27-12-00, 03:00 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
24. "RE: Opéra de Paris - Joyaux"
In response to message #23
 
   LAST EDITED ON 27-12-00 AT 03:17 PM (GMT)

Effectivement maintenant que vous y faites penser la pose finale de la Fileuse peut faire penser à la sylphide, et la manière de tenir ses jupes dans la variation dite sicilienne à d'autres chorégraphes français style Bournonville. Je l'ai déjà signalé mais j'ai vu beaucoup de références également à Lifar. Mais Balanchine n'a t'il pas créé Apollon pour Lifar. Il utilise ce fameux langage néoclassique avec la fameuse sixième position. Dans Emeraudes, il n'y a aucun des déhanchés si typique à sa chorégraphie typiquement américaine.
Le final de Diamonds me fait effectivement tout à fait penser à Thème et variation, en plus est-ce le fait d'être sur du Tchaïkovsky tous les deux. Avez vous remarqué les poses style Cygne. Il y a énormément de choses à voir. Sirvin lui voit des majorettes dans Rubies. Il y a un côté érotique également dans le pdd de Rubies et un hommage à la comédie musicale la dernière diagonale de Quilleré ou Legris fait tout à fait penser à un pas de claquettes et un hommage à ce qui a fait l'Amérique.
Même si Joyaux n'est pas le chef d'oeuvre de Balanchine c'est quand même une très belle pièce il est évident que Rubies est sans doute la plus novatrice. les deux autres pièces se voulant des hommages aux russes et aux français alors que dans Rubies c'est son style "américain" que Balanchine met en valeur et crèe.
Dans l'hommage qui lui a été rendu en 1993 pour "fêter" les 10 ans de sa mort, on voyait les différents styles de Balanchine avec l'influence russe, le balanchine typiquement américain et tout ce qu'il a fait, je pense que c'est là qu'on découvre tout ce qu'a pu créé Balanchine d'Apollon à Agon en passant par les oeuvres typiquement américaines qu'on ne verra jamais en France car trop "chauvines" style Stars and Stripes ou US Navy. (Au fait ce n'est pas du chauvinisme de la part des américains que d'encenser Balanchine sur le fameux site rival mais néanmoins ami).
Il rend hommage avec de magnifiques choses de toute façon car aucun ballet de Balanchine n'est réellement râté. Et c'est dommage à l'Opéra qu'on ne danse pas plus souvent du Balanchine. A quand une remontée de Tzigane, du tombeau de Couperin, de la Valse, etc.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

26-12-00, 10:14 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
8. "RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000"
In response to message #0
 
   Deuxième représentation de Joyaux et deuxième distribution. D'abord les éclairages m'ont paru retravaillés depuis mardi dernier, par ailleurs le corps de ballet était très au point ce soir mais je pense que les petits accrocs de la semaine dernière était plus dû au stress lié à toutes ces menaces de grève qu'à autre chose.

Dans Emeraudes dansaient ce soir Maurin et Delanoé en place de Guérin et Le Riche. Maurin apporte sa sensibilité et sa poésie à la variation de la fileuse et point très important ses pdd avec Delanoé étaient parfaitement équilibrés. Delanoé est un balanchinien accompli et il possède une véritable élégance et le style français requis pour ce ballet. Averty en sicilienne dansait très bien mais elle n'a pas le lyrisme de Gaïda, Phavorin remplaçait Charlot souffrant dans le pas de trois aux côtés d'Abbagnato et de Daniel, ils étaient tous les trois parfaits également. J'ai pu admirer le travail des tulles d'émeraudes rehaussés de paillettes vertes.

Dans Rubies, si Gillot était toujours la soliste, le couple vedette était dansé par Arbo et Quilleré. Arbo a un côté jazzy qui va fort bien à ce ballet, des mouvements de bras secs et des bas de jambes extraordinaire et malgré un pdd un peu moins bon que celui de Moussin et Legris elle a fait des choses magnifiques à la rupture de l'équilibre. Quilleré dont c'était le premier rôle à l'Opéra depuis longtemps a été très bien même s'il n'égale pas Legris. Les quatre garçons étaient encore plus ensemble que la première fois.

Dans Diamonds, Bart succédait à Martinez. Si dans le pdd, il manque la complicité qui existe entre José et Agnès, Ils ont été fabuleux de style et d'élégance. Agnès est toujours aussi extraordinaire dans ses arabesques tenues, ses attitudes retenues et sa vivacité. Quant à Jean-Guillaume, il a ciselé les variations du troisième mouvement. Dans le corps de ballet Paul remplaçait Charlot dans les 1/2 solistes et Young Geol remplaçait Paul dans le corps de ballet quand aux quatre 1/2 solistes féminines Legassy remplaçait Romberg. Emilie Fouilloux faisait partie du corps de ballet c'est une brune au visage rond qui fait un peu penser à Cordellier ou Bellet.


  Printer-friendly page | Top
Marie

26-12-00, 11:58 PM (GMT)
Click to EMail Marie Click to send private message to Marie Click to add this user to your buddy list  
12. "RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000"
In response to message #8
 
   Fouilloux est surnuméraire , elle sort de la première division cette année avec Cordellier , Gilbert , etc...


  Printer-friendly page | Top
Maxime

27-12-00, 11:50 AM (GMT)
Click to EMail Maxime Click to send private message to Maxime Click to add this user to your buddy list  
19. "RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000"
In response to message #12
 
   Marie
Donc pour vous José Martinez est un danseur "de couleur" ????? Vous m'en voyez plus que surpris...


  Printer-friendly page | Top
Marie

27-12-00, 09:57 PM (GMT)
Click to EMail Marie Click to send private message to Marie Click to add this user to your buddy list  
26. "RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000"
In response to message #19
 
   Non , je n'ai pas dit que Martinez est un danseur de couleur.J'ai dit qu'il n'aurait pas pu être nommé étoile sous Noureev car il ne correspond pas aux "critères" de Noureev.Si vous voulez absolument une explication , la voici:en fait , Martinez s'est vu dire par un autre danseur étoile nommé sous Noureev et que Catherine adore , qu'il ne méritait pas d'être étoile parce qu'il est mat de peau.Moi-même j'ai été "surprise" par ce commentaire.Mais après tout peut-être que certaines personnes ont des critères bien "définis".


  Printer-friendly page | Top
Catherine

27-12-00, 10:42 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
27. "RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000"
In response to message #26
 
   Marie, si vous laissiez un peu de côté les ragots, je ne confonds pas la qualité du danseur avec sa personnalité ou ce qui paraît être sa personnalité, ce qui semble être un peu votre cas. Legris est un excellent danseur, reconnu de tous et j'avoue que j'aime beaucoup ce qu'il fait tout comme le travail de Martinez ou de Bart qui sont le même style de danseurs. Cela m'étonne en plus qu'il ait pu dire cela de José car il m'a personnellement dit qu'il souhaitait qu'il soit nommé car cela ferait du bien à certaines autres jeunes étoiles qui s'endormaient sur leurs lauriers en l'occurrence Le Riche. Cessez d'accuser Legris de tous les maux parce que vous ne l'aimez pas. Faire des critiques "personnelles et objectives" des danseurs et des spectacles que l'on voit semble normal dans un tel forum mais se mettre à colporter rumeurs et ragots cela n'a aucun intérêt.

Martinez ne serait peut-être pas devenu étoile sous Noureev mais j'ai entendu une autre explication beaucoup plus plausible et tout aussi subjective mais qui était liée à son physique. Noureev aimait les danseurs d'un certain gabarit, et Martinez comme je l'ai dit était trop mince à son goût. Il n'aimait pas les danseurs trop "typés" par exemple Delanoé n'a jamais eu de chances sous Noureev sans doute à cause de son physique et de son côté roux. Cela n'empêche pas Lionel d'être un excellent premier danseur qui sait bouger, est élégant et a du style. Je suppose que Noureev ne les imaginait pas dans des rôles de princes nobles du répertoire.


  Printer-friendly page | Top
Marie

28-12-00, 00:33 AM (GMT)
Click to EMail Marie Click to send private message to Marie Click to add this user to your buddy list  
28. "RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000"
In response to message #27
 
   Ce n'est pas un ragot , à moins que Martinez n'ait raconté n'importe quoi et inventé cette histoire.Peu importe , finissons-en là pour les polémiques.

PS:Ne croyez pas naïvement tout ce que Legris vous raconte.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

28-12-00, 09:56 AM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
29. "RE: Opéra de Paris."
In response to message #28
 
   Ce n'est pas Legris qui m'a parlé du fait que Martinez ne serait sans doute pas devenue étoile sous Noureev par contre ce qu'il a dit sur Le Riche et Martinez vous dérange sans doute car c'était vrai. Il étai la dernière jeune étoile nommée et du coup se laissait aller. C'est ce qui est arrivé à Dupond qui n'avait personne derrière pour le concurrencer et donc le faire bosser. Il faut une émulation pour qu'il se donne à 110%.

Quoique vous en pensiez vous je ne suis pas naïve et je ne crois pas tout ce que me disent les danseurs mais quand les infos vont dans le même sens je crois ce qu'on me dit, mais évidemment si on attaque St Nicolas. Je ne défends pas Legris pour défendre Legris car je l'ai suffisamment attaqué par ailleurs (notamment en disant qu'il faisait la pluie et le beau temps à l'Opéra) comme je sais reconnaître mes erreurs d'appréciation.
Legris n'a jamais eu la langue de bois et a dit ne pas aimer Bridart, Doisneau ou Fallou il y a quatre ans lorsque je m'étonnais que Clairemarie ne soit pas distribuée dans Casse-Noisette, il m'avait également dit qu'effectivement on pourrait lui donner le rôle, que Mélanie nous surprendrait. Il est facile de créer les polémiques Marie et ensuite de dire cesser le débat.
De toute façon je cesse le débat mais il est très facile d'attaquer les gens sans raison.


  Printer-friendly page | Top
Catherine

27-12-00, 12:13 PM (GMT)
Click to EMail Catherine Click to send private message to Catherine Click to view user profileClick to add this user to your buddy list  
20. "RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000"
In response to message #12
 
   Il me semble que jude était asiatique d'origine, il était étoile, faisait partie de la troupe Noureev and friends et était même un des meilleurs amis de Noureev. Je crois qu'il ne faut pas taxer l'Opéra de racisme.
Martinez n'aurait peut-être pas plu à Noureev mais pas pour une raison de "type", je ne savais pas ceci étant que les espagnols n'étaient pas blancs. Par contre le côté physique très mince de José l'aurait peut-être gêné. Noureev aimait les danseurs qui avaient un certain physique style Hilaire, Legris. Des danseurs comme Bart serait devenu étoile.
Delaunay est partie chez Pina Bausch car elle a trouvé ce qu'elle faisait géniale et de toute façon ce n'était pas une danseuse "Opéra". Je n'avais même pas remarqué que Fouilloux était métisse.De toute façon s'ils étaient tellement raciste je ne vois même pas pourquoi ils les prennent à l'école de danse à ce moment-là. Miteki Kudo n'est pas montée très vite sujet non à cause de son métissage mais parce qu'elle était la fille de sa mère. A l'Opéra on n'aime pas les petites vedettes. Regardez Fallou qui est le prototype même de la danseuse classique elle a mis quatre ans à passer sujet tout comme Muret.

Les meilleurs Balanchine ne sont pas ceux du début contrairement effectivement à l'oeuvre de Roland Petit. Il y a de chefs d'oeuvre tout au long de sa vie. Palais de cristal est absolument génial, de même que Who Cares. Il faut aimer vraiment la Danse pour apprécier à sa juste valeur Balanchine. L'oeuvre de Balanchine est très riche, Violin concerto ou Agon sont de petits chefs d'oeuvre de même que Serenade, Thème et variations. Il est triste que nous ne voyons pas à l'Opéra les Balanchine typiquement américains style Who Cares ou Western Symphony (même si l'école de danse possède celui-ci)?
Ayant eu la chance de voir le Kirov dans Jewels ainsi que des troupes américaines, je troupe que l'Opéra est très bien dedans. Le Kirov de toute façon n'est plus ce qu'il était maintenant toutes les filles lèvent la jambe à la Guillem et n'ont aucun lyrisme, je préfère une Agnès dans Diamonds à une Zakharova.
Vous vous embêteriez Marie en voyant le NYCB étant donné que son répertoire est constitué essentiellement de Balanchine, de Robbins et de MArtins qui ne sont pas des ballets à arguments mais des ballets abstraits, la plupart du temps. Mais c'est ça la vraie danse même si j'aime beaucoup le Lac, Giselle ou Roméo.


  Printer-friendly page | Top
Maxime

27-12-00, 03:21 PM (GMT)
Click to EMail Maxime Click to send private message to Maxime Click to add this user to your buddy list  
25. "RE: Opéra de Paris - Jewels du 26/12/2000"
In response to message #20
 
   J'ai eu la chance il y a quelques années de danser un des quatre garçons de Rubies remonté par Pat Neary. C'est une merveille de musicalité et si en étant spectateur on s'en rend bien compte, en le dansant on a quasiment l'impression de faire partie de la musique. Les comptes sont effectivement difficiles (comme pour tous les ballets de Stravinsky) mais il y a des sections amusantes que Pat Neary appelait "chicken", "washing machine" et le fameux "jogging" de la fin.... Comme le disait Sarah, A.Carbone devait certainement aider un collègue le soir où vous avez assisté au spectacle.


  Printer-friendly page | Top

Conferences | Topics | Previous Topic | Next Topic

 
Questions or problems regarding this bulletin board should be directed to Bruce Marriott